Aller voir

Le tour du monde d'Aurélie & Nicolas

Soyons francs, certains rêvent de voir la baie d’Halong. Nous, nous n’en attendons rien de particulier. Nous avons déjà admiré les splendeurs de Ninh Binh et appréhendons une grosse déception. Sur-médiatisée, sur-vendue, sur-faite ? On vient ici essentiellement pour ne pas avoir de regret.

De plus, la perspective de nous retrouver noyés au milieu de touristes attirés par le site naturel le plus visité du pays ne nous enchante guère. Depuis notre arrivée au Vietnam, nous avons réussi à échapper aux masses en visitant les sites de façon indépendante. Cette fois-ci, nous sommes obligés de passer par les fourches caudines des opérateurs. Il n’existe pas d’autre moyens de visiter la baie. Du coup, nous nous voyons déjà jetés en pâture à des groupes (ah les groupes !!!) de touristes européens irrespectueux ou de Chinois bruyants, luttant contre les tentatives d’arnaques de tous bords, repoussant la nuée de rabatteurs qui vous promettent la lune, galérant pour chercher une bonne agence qui, même si on y met le prix, rognera immanquablement sur la prestation pour augmenter ses marges (du vécu et revécu)…

Notre arrivée à Bai Chai est, une nouvelle fois, épique. Aujourd’hui, on nous lâche carrément sur la bretelle d’autoroute. Nous rejoignons donc le centre-ville en longeant la glissière sur plusieurs kilomètres, frôlés par les camions de livraison, le tout avec 25 kg sur le dos (en Asie du sud-est , les sacs ont une tendance marquée à la boulimie). Nous signons le soir même, sans conviction, avec une agence affiliée à notre hôtel. Nous descendons à l’embarcadère le lendemain…en trainant les pieds. 

Vietnam Ha Long 001 tn

 

 

Les Vietnamiens sont en vacances. Nous nous retrouvons donc parmi des locaux qui viennent voir le patrimoine de leur nation. On se croirait au milieu d’une foule de provinciaux venus visiter la Tour Eiffel. Fierté et excitation! C’est dans cette ambiance bon enfant que nous embarquons sur un bateau en bois qui nous mènera dans le labyrinthe de la baie d’Halong. Nous sommes les seuls occidentaux à bord et le guide ne prend pas la peine de traduire les consignes pratiques et les explications culturelles. Qu’à cela ne tienne: nos aimables voisins s’empressent de faire la traduction en anglais. On cherche à s’entretenir avec nous.

Vietnam Ha Long 006 tn

Nous avons à cette occasion une conversation très intéressante avec une touriste vietnamienne d’une soixantaine d’années. D’emblée, elle nous affirme “qu’elle ne croit pas à la propagande du nord”. On sent qu’elle en a gros sur la patate. Elle nous raconte son histoire. Elle vient de Saigon, du sud du Vietnam libéral et pro-américain. Elle nous explique que suite au retrait des GIs après la guerre du Vietnam, le régime du nord a imposé, dans la douleur, la philosophie communiste aux habitants du sud. Une vague de répression extrêmement sévère a poussé des centaines de milliers de Vietnamiens à fuir le pays. Les frontières sont, à l’époque, hermétiques suite à leur fermeture par le régime communiste. Notre dame nous raconte comment son père, riche commerçant, s’est vu retirer toutes ses possessions et jeter pendant huit ans en prison. Elle décide de fuir le Vietnam…par la mer. Comme des milliers d’autres, elle devient boat people. Livrée à des passeurs peu scrupuleux, il lui faut plusieurs tentatives pour parvenir à atteindre l’Indonésie où elle intègre un des nombreux camps de réfugiés. De là, deux possibilités: obtenir un visa pour les Etats-Unis suite à des procédures pouvant durer plusieurs mois, ou se voir accorder la nationalité australienne en moins de deux semaines. Notre interlocutrice vit depuis une quarantaine d’années à Sydney où elle a rencontré son mari et fondé une famille. Aujourd’hui, elle rend visite à ses frères restés au Vietnam. On a l’impression de rencontrer des gens au destin extraordinaire.

Comme à Ninh Binh, les pains de sucre en calcaire de la baie d’Halong sont creusés de grottes qui ont été mises en valeur par de judicieux éclairages pour les besoins du tourisme. On apprend que ces cavités servaient de cachettes pour les soldats vietcongs.

Vietnam Ha Long 022 tn

Le bateau nous mène ensuite vers une plateforme flottante située entre deux immensités calcaires où sont amarrés une flotille de barques en bois de couleur turquoise.

Vietnam Ha Long 078 tn

On nous propose de ramer librement dans la baie d’Halong pendant une petite demi-heure.

Vietnam Ha Long 056 tn

La famille qui gère la location des barques vit dans une maison construite sur une plateforme en bois. Elle revient tout juste de la pêche. On écaille les poissons dans des bassines en plastique sous l’oeil très intéressé d’une demi-douzaine de chats qui n’ont sans doute jamais posé un coussinet sur la terre ferme.

Vietnam Ha Long 077 tn

Nous dégustons un copieux repas à bord. Pendant notre navigation ce matin, une armada de barques chargées de légumes, fruits et poissons se sont relayées sous les fenêtres de la cuisine du bateaux pour remplir nos assiettes.

Vietnam Ha Long 110 tn

Le clou de la journée, c’est une escale à proximité d’une plage située au pied d’un immense rocher. Un escalier y a été aménagé qui permet de prendre de la hauteur et de profiter d’une superbe vue panoramique. Le temps est de la partie et nous permet de prendre un peu conscience des dimensions de la baie d’Halong. On comprend pourquoi il est si facile de s’y perdre.

Vietnam Ha Long 139 tn

On tente la baignade rapide dans les eaux réputées polluées de la baie. Aujourd’hui, l’onde est claire. Pas de trace de déchets ou de dégazage (le port d’ Haifong situé non loin de là prend de l’ampleur).

Retour au port. Nous croisons des bateaux-hôtels qui partent plusieurs jours dans la baie. On entrevoit les chambres à travers les vitres. Elles sont très joliment décorées. Sans doute un moyen très agréable de prolonger son séjour dans la baie. Les vendeurs de souvenirs profitent des dernières minutes de traversée pour réaliser leurs dernières ventes: j’achète un collier en jade pour ma grand-mère.

Finalement, cette promenade tant redoutée a été bien agréable, les tentatives d’arnaque ont sans doute été inhibées par la présence de nos bienveillants touristes vietnamiens. Et la baie d’Halong vaut vraiment le coup d’oeil.

Vietnam Ha Long 166 tnRetrouvez ici toutes les photos de la baie d'Halong.