Aller voir

Le tour du monde d'Aurélie & Nicolas

Nous sommes expulsés avec perte et fracas du bus dans lequel nous avons passé la nuit. Débarqués au milieu d’une voie express au milieu du trafic, nos bagages balancés sur le bitume, notre premier contact avec Ninh Binh est un peu violent. Au Vietnam, quand on prend le bus, il faut s’y habituer: le chauffeur vous débarque là où ça l’arrange, sans aucune considération pour la sécurité ou le confort du voyageur. Sans vouloir spoiler, notre arrivée à la baie d’Halong sera encore pire…

Ninh Binh est une bourgade de province sans grand intérêt. Mais ses alentours regorgent de sites naturels et culturels vraiment intéressants. Pour les atteindre, nous louons comme de coutume une moto auprès de notre hôtel. Ici c’est naturel. Dans aucun autre pays nous ne nous serons déplacés autant en deux roues. On adore ça.
Vietnam Ninh Binh 391 tn

Avec le temps, Nico a appris à maitriser les routes défoncés, à godiller sur le bitume pour éviter les cultures de piments, mais etc. qui sèchent par terre, à anticiper les déplacements des camions qui n’ont absolument rien à faire des motards et à se mouvoir dans un peloton serré de motocyclistes avec, bien souvent, des chargements qui dépassent amplement du véhicule. Nico devient maitre dans l’art de contourner une pile de matelas posés sur le porte-bagages, des paniers en osiers qui contiennent une basse-cours entière, des tiges de métal de 5 mètres de long qui grattent l’asphalte dans un vacarme du diable (avec gerbe d’étincelles et tout et tout).

Vietnam Ninh Binh 020 tn

Avec une moto, nous évoluons naturellement dans notre environnement, nous ne sommes pas dépendants des agences rapaces et nous faisons de sympathiques rencontres (buffles d’eau, autochtones…) lors de nos multiples pauses photos, café viet et Pho Ga, la traditionnelle soupe de nouilles de riz et de poulet.

Les environs de Ninh Binh sont, bizarrement, le berceau du catholicisme vietnamien. C’est en effet dans cette région que les missionnaires jésuites commencèrent à convertir avec succès les habitants. Des lieux de culte furent construits dans un style particulier. Ainsi, la visite de la cathédrale de Phat Diem située à une trentaine de km de Ninh Binh est fascinante: nous nous trouvons face à un bâtiment qui tient autant de la pagode que de l’église.

Vietnam Ninh Binh 008 tn

Le plafond est en forme de carène de bateau renversé, les arches et les arcs-boutant sont sculptés comme dans les temples. Un agréable syncrétisme où, une fois n’est pas coutume, nous constatons que conversion au catholicisme ne rime pas forcement avec acculturation. 

Vietnam Ninh Binh 014 tn

Toujours dans la thématique religieuse, nous poussons jusqu’à la pagode de Bai Dinh. Il s’agit d’un ensemble flambant neuf de temples dédiés à Bouddha. Le site à été inauguré en 2010 après 10 ans de labeur. Les travaux ne sont d’ailleurs pas complètement achevés. Des bétonneuses continuent à alimenter le chantier pharaonique. Les dimensions des temples sont titanesques, les coûts du chantier dignes du trou de la sécurité sociale française.

Des milliers de statues de Bouddha ont été façonnées pour le site: parmi elles, des Bouddhas dorés absolument gigantesques.

Vietnam Ninh Binh 096 tn

Nous avons du mal à comprendre pourquoi un site aussi important et aussi onéreux a été construit ici, dans une région assez isolée. Peut-être, justement pour créer un intérêt touristique.

Vietnam Ninh Binh 113 tn

En attendant, la pagode est presque exclusivement visitée par des touristes vietnamiens. Du coup, pour nous c’est la fête: les locaux qui ne sont pas habitués à voir des Européens à cet endroit nous abordent joyeusement. On nous demande de poser sur des selfies, on souhaite savoir d’où on vient etc. Nous sortons notre plus beau vietnamien (qui se résume en quelques mots basiques). Et même si on ne se comprend pas, on rigole bien.

Vietnam Ninh Binh 111 tn

Dans une gargote attenante au complexe, le tenancier dégaine son appareil photographique en nous voyant tomber en pâmoison devant le chaton siamois de la maison. 

Vietnam Ninh Binh 120 tn

Mais pourquoi sommes-nous venus à Ninh Binh? Essentiellement pour les paysages endémiques de ce qu’on appelle désormais “la baie d’Halong terrestre”. A quelques kilomètres de la ville, d’abruptes pains de sucre de plusieurs centaines de mètre de hauteur s’enfoncent dans de vertes rizières. Un réseau dense de canaux irrigue les cultures et permet de découvrir l’endroit en barque. Nous embarquons donc avec un jeune couple de touristes vietnamiens et une rameuse pour visiter les grottes de Trang An. Particularité du coin: ici les femmes rament avec les pieds. En terme de position, ça me rappelle assez mes visites chez la gynécologue. 

Vietnam Ninh Binh 243 tn

Nous voilà donc partis dans un paysage féeriques: terrestre et aquatique à la fois. La barque glisse doucement sur les eaux cristallines dans un lieu vierge d’habitants. Les imposants pains de sucre abritent un réseau insoupçonné de galeries qui forment des grottes. 

Vietnam Ninh Binh 308 tn

Les barques touristiques s’y engouffrent. Superbe spectacle de stalactites, stalagmites, concrétions scintillantes parfois mises en valeur par des jeux de lumière. Ces couloirs sous la roche (dont certains font plusieurs centaines de mètres de long) débouchent sur des lieux encore plus isolés, plus sauvages. 

Vietnam Ninh Binh 218 tn

Criques verdoyantes, cirques luxuriants. Sur une langue de terre opportune ou accrochés à la parois, des jolis petits temples ont été stratégiquement disséminés. 

Vietnam Ninh Binh 163 tn

Absolue tranquillité et ambiance mystérieuse. Le lieu ressemble à un sanctuaire. 

Vietnam Ninh Binh 262 tn

En rentrant au port après trois heures d’enchantement, la rameuse nous encourage à prendre les rames. S’en suit une course épique avec les barques voisines ou les touristes vietnamiens se sentent piqués au vif. Nous avons onze mois d’entrainement sportif derrière nous… on ne leur laisse aucune chance !

La baie d’Halong terrestre est habitée et c’est avec ravissement que nous découvrons ses villages. Nous assistons à des scènes de vie rustiques et attachantes. Un homme à la nage fait rentrer son troupeau de canards blancs au bercail. 

Vietnam Ninh Binh 050 tn

Papa, maman et bébé buffle prennent leur bain de boue quotidien. 

Vietnam Ninh Binh 386 tn

Un très beau coq pavane devant un parterre de poules. Des femmes souriantes rentrent du travail à vélo. 

Vietnam Ninh Binh GP 047 tn

Un séjour plein d’enchantement à Ninh Binh.

Vietnam Ninh Binh 149 tnRetrouvez ici toutes les photos de Ninh Binh.