Aller voir

Le tour du monde d'Aurélie & Nicolas

[On vient de s'apercevoir qu'on avait oublié de publier cet article, pourtant prêt à l'envoi depuis un bon mois et demi...]

Pour gagner Sydney depuis Buenos Aires, nous faisons escale à Houston et San Francisco. Cette aberration kilométrique est due aux règles compliquées qui régissent notre billet Tour du Monde acheté chez StarAlliance. Les compagnies partenaires du groupement manquent, apparemment, en Amérique du Sud et nous sommes obligés de remonter très au nord pour repiquer très au sud. En tout, le trajet Buenos Aires - Sydney dure 33 heures sans compter les temps d’escale. Nous avons donc décidé de faire une pause à San Francisco.USA San Francisco A 032

Lire la suite : C'est une maison bleue

Notre séjour nord-américain s’achève à Los Angeles. Il est temps de faire un bilan de cette première partie.

Faune et flore: grandiose !!!!

Nous avons adoré la diversité des paysages entre déserts colorés, hauts plateaux boisés, formations excentriques et canyons impressionnants. Les randonnées sont fabuleuses. La faune se dévoile dans son cadre naturel: serpents, araignées, cervidés, écureuils, lézards se laissent voir et photographier. Que du bonheur!

Lire la suite : Bye Bye les States!

La rubrique du bestiaire de notre voyage is back. Dans la section nord-américaine, on trouve aussi des animaux plus attachants que la tarentule et le serpent à sonnette.

  • Le cerf mulet: des cerfs et des biches mais avec des grandes oreilles (d'âne). On les voit très facilement dans tous les parcs américains. Parfois, ils viennent même brouter entre les piquets de nos tentes. Nous avons eu le plaisir de voir des faons, dont on penserait que les points blancs ont été peints par un aborigène. Et contrairement à ce qu’on pourrait penser, le pas d’un Bambi n’est pas léger et délicat…le Bambi qui fuit fait presque autant de bruit qu’une charge de cavalerie.

USA Zion 005

Lire la suite : Des Bêtes, acte 2

Zion National Park constitue une de nos plus grosses attentes. L'an dernier, nous avions acheté un guide qui nous a permis de préparer nos randonnées et de nous réjouir longtemps à l’avance…

Le principal intérêt de Zion se concentre autour de son Canyon creusé pendant près de 13 millions d’année par les eaux de la Virgin River. Ses falaises impressionnantes qui prennent des couleurs exceptionnelles au lever et coucher du soleil, attirent moult passionnés d’escalade et de très nombreux randonneurs.

Le Parc National de Zion fut habité il y a des centaines d’années par les indiens Puebloans qui y ont laissé des pétroglyphes et des restes de poterie, puis par les indiens Paiutes qui cultivaient mais, pois et courges sur les berges de la Virgin River. Par la suite, les Mormons, victimes de persécution religieuse, trouvèrent refuge entre les falaises du site et baptisèrent pendant leur séjour le Parc (Zion = havre de paix). Un des premiers explorateurs européens, pasteur de son état, pris la relève et donna aux principales montagnes et sommets du Parc des noms bibliques comme la Cours des Patriarches (3 pics répondant aux noms de Isaac, Jacob et Abraham), l’Autel du sacrifice (une falaise dont la coulée de sédiments couleur rouille évoque le sang des sacrifiés), le Temple de Sinawava ou Angel‘s landing, la piste d’atterrissage des Anges sur laquelle nous allons tenter une approche si le trafic aérien le permet.

Nous nous installons dans le South Campground du Parc qui, malgré ses 2,5 millions de visiteurs annuels (essentiellement des randonneurs qui ramasseront poussière et sueur lors des 4 à 8h de hike par jour)…n’est équipé d’aucune douche. A la vue des prix pratiqués dans Springdale, la ville voisine, on se dit qu‘il va falloir se débrouiller autrement: on vous vend avec le sourire sept minutes de douche à cinq dollars. On passera donc, pour ces sept jours de camping, à la méthode d’antan: bassine et gant de toilette.

Nous consacrons cette semaine dans Zion à fouler les plus beaux sentiers de randonnée du Parc, parfois connus internationalement. Voir cet article consacré à la traversée des Narrows. Nous nous sommes aussi lancés avec bonheur sur le Left Fork trail pour atteindre le Subway et sommes partis à l’assaut d‘Angel’s Landing. De l’Observation Point, nous avons embrassé la vue complète sur le Zion Canyon mais n‘avons pas tenté l’escalade des parois vertigineuses du Hidden Canyon.

USA Zion 262

Lire la suite : Zion, le temple de la randonnée

C’est la randonnée la plus célèbre et la plus courue de Zion National Park. Pourquoi? Parce que son parcours, c‘est la Virgin River! Le canyon de Zion se resserre en entonnoir sur les berges de la rivière, puis sur la rivière elle-même, pour n’atteindre, dans sa partie la plus étroite, que quelques dizaines de centimètres. Résultat, on marche, dans l’eau les deux tiers du temps, entre des falaises immenses et totalement lisses. C‘est ce qui fait l’intérêt et l’originalité de cette randonnée qui est, selon le Lonely Planet, une des 10 plus belles à faire dans sa vie. Pas moins…

USA Zion 097

Lire la suite : A l’étroit dans les Narrows