Aller voir

Le tour du monde d'Aurélie & Nicolas

Qu’y avait-il sur votre lettre au Père Noel l’an dernier ? Pour nous, des médicaments et une demande de participation financière pour l’achat des vaccins...

Noel Villatte 005

En ce qui concerne les médicaments, nous en avons pris le maximum possible, ce qui occupe un volume considérable dans notre sac et représente un poids supplémentaire d’environ 2 kg. Excès de masochisme ? Pas vraiment:

  • Les pays que nous traverserons ont, certes, pour la plupart des hôpitaux et des pharmacies mais des études sérieuses ont prouvé que 70% des médicaments, en circulation dans le monde, sont des contrefaçons
  • Par ailleurs, en cas de pépin dans une région isolée, nous disposerons immédiatement des médicaments d’urgence
  • Quand vous êtes bloqué au lit à cause d’une intoxication alimentaire et que le risque est grand que vous vous répandiez entre votre chambre d’hôtel et la pharmacie la plus proche, vous êtes heureux d’avoir des anti-diarrhéiques et anti-spasmodiques à portée de main
  • Les traitements dits de confort sont aussi de la partie, question de ne pas se gâcher le voyage à cause du mal des transports (bateau, bus andins) ou d’un mauvais rhume

Notre pharmacie de voyage a la composition suivante.

Pour les problèmes nécessitant un traitement :

  • antalgiques
  • anti-inflammatoire oral et de crème anti-inflammatoire
  • anti-histaminique
  • un kit adrénaline (Aurélie est allergique aux piqûres d’abeille)
  • antibiotiques à large spectre et d’antibiotiques à utilisation ciblée
  • désinfectant externe
  • une trousse de premiers soins compact
  • désinfectant externe de la peau (ex : mycoses plantaires dans les régions tropicales ou impetigo transmis par les combinaisons de plongées mal désinfectées…)
  • un traitement contre les infections urinaires
  • crème pour le traitement des brûlures (solaires)
  • tulle gras contre les brûlures (café bouillant renversé sur les genoux)
  • pansements universels et de pansements contre les ampoules
  • un tire-tique

Pour la prévention :

  • crème solaire à fort indice
  • traitement prophylactique contre le paludisme
  • répulsif à insectes
  • pastilles pour la désinfection de l’eau

Plus pour le confort :

  • traitement rapide contre le rhume (en Asie, il fait chaud mais la climatisation est à moins 10 dans les transports et les magasins !)
  • pastilles contre le mal des transports
  • une genouillère

Préparation TDM 007

Afin de nous prévenir de virus soit mortels ou aux séquelles gravissimes, nous avons consulté un médecin spécialisé dans le conseil aux voyageurs. Son pronostic ? Vous devez vous préparer à un marathon de la vaccination.

Vaccins TDM 013

En effectuant quelques recherches wikipediennes sur les maladies contre lesquelles nous devons nous faire vacciner, nous avons frôlé l’hypocondrie. Mention spéciale pour le virus de la rage : une maladie qu’on croirait sortie du Moyen-Age, mais qui sévit encore dans certaines régions du monde. La rage se transmet par les morsures ou les griffures d’animaux contaminés (renard, chien, chauve-souris et même… vache !). La maladie incube entre 3 et 12 semaines. Quand les symptômes apparaissent, il est déjà trop tard pour traiter le virus. L’issue est inévitablement fatale.

Bref, le passage par la case vaccination est indispensable !

Vaccins TDM 001

Vaccins TDM 009

Bilan, en à peu près 1,5 mois nous avons reçu pas moins de 14 injections qui ont transformé notre sang en un véritable bouillon de culture:

  • 1 injection contre la rougeole (obligatoire même si on a déjà eu la maladie étant enfant)
  • 2 injections contre l’encéphalite japonaise
  • 1 injection contre le typhus
  • 1 injection contre les méningocoques
  • 3 injections contre la rage
  • 3 injections contre l’hépatite A et /ou B
  • 2 vaccins oraux contre le choléra (pas indispensable mais qui nous permettra d’être mieux protégés contre la turista)
  • 1 injection contre la fièvre jaune (un vaccin dit « vivant », qui nous a valu 4 jours d’état grippal et un début de myxomatose…). L’entrée de certains pays est conditionnée par l’obtention d’un certificat prouvant que le vaccin a été fait. Vaccin valable 10 ans…

Obligatoires pour ce genre de voyage : avoir ses vaccins dits « universels » contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, la poliomyélite et la fièvre typhoïde à jour!

On vous laisse le plaisir d’observer notre enthousiasme lors de nos multiples visites chez le médecin.

Certaines images (réalisées sans trucage) sont susceptibles de choquer la sensibilité de nos lecteurs! :-)