Aller voir

Le tour du monde d'Aurélie & Nicolas

En Extra Big Bonus, le guide Michelin du Laos !!!

On aura trouvé ce petit pays du sud-est asiatique très attachant. Sa cuisine, ses gens, son rythme de vie et sa nature relativement préservée compensent largement l’aspect culturel, un peu décevant quant à lui, et font du Laos une destination pour les personnes en recherche de calme et de sérénité. C’est l’endroit idéal pour ressentir la langueur asiatique au plus chaud de l’année et s’éloigner de la civilisation (électricité et eau courante ne sont pas des évidences).

Les gens

Ils ne parlent pas un mot d’anglais ni de français (même si la langue de Molière est une des langues officielles du pays). Si vous voulez savoir ce que sert le restaurant ou la gargote de rue, il va falloir vous armer de patience, d’une feuille de papier, d’un crayon, et faire preuve de vos plus grands talents de dessinateur. Notre guide du Routard est ainsi parsemé de petits cochons, de poules, de poissons, de vaches, de tasses de café fumant…et de prix en Kips.

Nous ignorons s’il en est de même le reste de l’année, mais en ce mois de mai, l’essentielle de la population laotienne passe son temps à dormir. Nous avons de notre voyage des centaines de visions de commerçants ronflant sur leurs marchandises ou de familles endormies regroupées à l’ombre de leur maison sur pilotis. L’objet le plus important du foyer loatien ? Le hamac ! Au passage, un proverbe laotien:

Il faut toujours laisser du travail pour le lendemain.

Quand les gens ne dorment pas, ils sourient. Surtout ceux qui ne voient pas souvent des étrangers.

La cuisine

On a adoré la cuisine laotienne. Le protectorat français a laissé derrière lui la baguette, les croissants et le pain au chocolat. Déjà, le petit-déjeuner est sauvé ! Mais le Laos recèle des trésors gastronomiques comme le riz gluant préparé dans de jolis récipients en osier.

Laos Vientiane 025

Lire la suite : ອໍາລາ le Laos !

Laos Don Det 017

Tout au sud du Laos, juste avant la frontière cambodgienne, le fleuve Mékong s’élargit et laisse apparaitre une myriade d’iles. On appelle cet endroit la région des 4000 iles. Le fleuve qui était jusque là plutôt tranquille devient tumultueux. Des décrochements géologiques ont créé des chutes d’eau qui rendent la navigation impossible sur plusieurs kilomètres.

Lire la suite : Chilling à Don Det

Laos Pakse 003

Nous atteignons Paksé après deux nuits consécutives dans des bus. Il y a très peu de routes asphaltées au Laos et cet état de fait nous oblige à revenir sur nos pas pour continuer notre voyage vers le sud du pays. Nous effectuons donc un Luang Prabang-Vientiane, Vientiane-Paksé avec un arrêt “croissants- pain au chocolat” de quelques heures dans la capitale laotienne. 20 heures de bus en cumulé sur un itinéraire qui suit au plus près le parcours du fleuve Mékong. Et encore, la durée s’est drastiquement réduite grâce au chauffeur du Vientiane-Paksé qui a conduit pied au plancher toute la nuit. Nous étant préparés à un voyage de 16 heures, nous restons endormis comme des bienheureux à l’arrivée à la gare routière de Paksé. Nous sommes réveillés par une Chinoise qui nous évite un réveil brutal dans la voie de garage… 

Lire la suite : Café à Paksé

Laos Luang Prabang 040

Nous prenons le bus de nuit pour nous rendre à Luang Prabang. Le bus a une configuration très spéciale: des sièges inclinés en simili-cuir de 70 cm de largeur sont installés sur trois rangées et deux étages. On ne peut y monter que déchaussés. Cependant, cette mesure destinée à maintenir un minimum d'hygiène se révèle inefficace car un simple passage dans les toilettes (restées aux normes asiatiques, elles) entraine irrémédiablement une contamination par chaussettes trempées de l'intégralité des allées du bus...

Laos Vientiane 207

Lire la suite : Luang Prabang

Le Laos, voilà un pays où les mots “ulcère“, “burnout“ et “stress“ ne sont pas près d’arriver. Une sorte de sanctuaire.

Le pays compte un peu moins de 7 millions d’habitants pour une superficie égale à la moitié de celle de la France. Privé d’accès à la mer, le Laos n’a jamais été une puissance commerciale et n’a, par conséquent, jamais vraiment connu de réel essor économique. A côté du tourisme, d’une agriculture vivrière, d’un peu d’industrie textile et hydroélectrique, le pays continue à dépendre de l’aide internationale. Sa position entre des puissances régionales politiquement troublées (Vietnam, Cambodge) ou les visées expansionnistes de la Thaïlande lui ont valu d’être plusieurs fois envahi et dévasté. Le Laos est, pour ces raisons, un des pays les plus pauvres au monde.

Laos Vientiane 055

Lire la suite : Vientiane