Aller voir

Le tour du monde d'Aurélie & Nicolas

Pressés de vous conter notre aventure salarienne et sud lipezienne, nous n‘avions encore rien évoqué de notre court séjour à Potosi.

Potosi, c’est le “cerro rico”, la fameuse montagne qui fit la richesse passagère de l’Espagne et qui donna naissance au capitalisme en Europe.

Bolivie Potosi 152

Lire la suite : Le gâchis de Potosi

Nous sommes déjà en Argentine. Il y a deux semaines que nous avons quitté la Bolivie (qui nous manque déjà par certains aspects). Il est grand temps de faire le bilan de sortie du pays.

Faune et flore :

Magnifiques. En particulier la région du lac Titicaca, de La Paz avec la Cordillère Royale (l’ascension du Huayna Potosi aura définitivement été un highlight de notre voyage), le Salar d’Uyuni et la région du Sud-Lipez. Superbes montagnes, mystérieuse Isla del Sol, luxuriance de la jungle des Yungas, étendue hallucinante du salar d’Uyuni, palette de couleur du désert du Sud-Lipez… La Bolivie a beaucoup à proposer. Même les paysages urbains sont fascinants (La Paz) ou tout simplement beaux (Sucre). On ne s’imaginait pas trouver une telle différence avec le Pérou, pays voisin.

Lire la suite : Adios Bolivia !

Quelle est la capitale de la Bolivie? Question épineuse. La Paz la chaotique ou Sucre la bourgeoise ? Officiellement, c'est Sucre. Mais le palais présidentiel et le gouvernement sont à La Paz. L'exécutif et le législatif sont dans les vents froids de l'Altiplano et le judiciaire dans les vallées chaudes et tranquilles du centre de la Bolivie.

Bolivie La Paz 074

Lire la suite : La Paz versus Sucre

Après un court passage à Potosi, nous prenons la direction d’Uyuni. La ville est posée dans le désert. En arrivant ici, on se croirait dans un décor de western. On a des impressions de bout du monde. Les rues sont balayées par les vents et la poussière. Celles qui partent en dehors de la ville donnent la sensation de ne mener nul part. Ici, comme dans tous les déserts, il fait (très) chaud dans la journée et très froid la nuit. Uyuni n’a pas grand chose à proposer à part un cimetière de trains, vestige de son passé de ville-relais dans le commerce des minéraux avec le Chili. Pourquoi venir se perdre ici ?

Bolivie Salar de Uyuni 001

 

Lire la suite : Salar d'Uyuni et Sud-Lipez

Notre voyage andin se termine. Il serait dommage, avant de partir, de ne pas évoquer le thème de la médecine et du chamanisme, car même si nous n’associons pas spontanément le Pérou et la Bolivie à des pratiques médicales de pointe (ma plus grosse peur étant de faire une péritonite par ici et de devoir me faire opérer dans un hôpital bolivien), nous avons été bluffés par la connaissance des gens concernant les techniques naturelles préventives et curatives des maladies. Ce savoir qui évite aux populations de faire appel trop vite aux médicaments des entreprises pharmaceutiques est le fruit d‘un héritage très ancien.

Il a été prouvé que les chamans de la culture Moche (rappelez-vous Trujillo et les Huacas del Sol et de la Luna) possédaient une connaissance exceptionnelle des propriétés des métaux, des plantes, des champignons et des animaux. Ils en extrayaient les substances nécessaires à leur médecine: des alcaloïdes (comme analgésiques et anesthésiants), des antibiotiques, des coagulants et des substances psychoactives. Ces civilisations ont laissé derrière elles des artefacts prouvant leur grande connaissance des maladies :

Pérou Lima 017

Représentation d'une paralysie faciale 

Lire la suite : La médecine dans les Andes